Structurer les réseaux nationaux et régionaux pour la conservation des tortues
marines et de leurs habitats en Afrique atlantique.

2021-2022
En Afrique centrale, le réseau RASTOMA est une action de structuration et de mise en
cohérence des actions de conservation au niveau sous régional. Cette action inclut une

priorisation commune des actions de conservation, la définition des minimaux standards,
l’alimentation d’indicateurs commun, et le renforcement de capacités pour que les acteurs
acquierent puis mettent en œuvre les bonnes pratiques de conservation. Pour déployer son
action, le RASTOMA s’appuie sur des relais nationaux. RASTOMA a débuté la structuration
de réseaux nationaux dans les pays regroupant un grand nombre d’associations, comme au
Cameroun. Le réseau national du Cameroun compte à ce jour 4 organisations de la société
civile qui sont ACBM (Association Camerounaise de Biologie Marine), KUDU A TUBE,
AMMCO (Organisation Africaine de Conservation des Mammifères Marins) et TUBE AWU
Depuis 2018, la Plateforme Cameroun s’est constituée et a muri. En 2020, la plateforme a
produit, sous l’égide du RASTOMA, son premier rapport national sur les tortues marines.
Celui-ci présente les résultats de l’action concertées et complémentaires des 4 acteurs de la
société civiles agissant pour la sauvegarde des tortues marines au Cameroun. Toujours
dans la dynamique d’émergence et de structuration de réseau le RASTOMA soutient depuis
2018 le réseau frère WASTCON en Afrique de l’ouest dont l’objectif est de créer une
plateforme de collaboration entre les acteurs tortues marines de 6 pays d’Afrique de l’Ouest,
dans la zone contiguë à la zone d’action du RASTOMA : Nigeria, Benin, Togo, Ghana, Côte
d’Ivoire et Liberia. Dans le projet " structurer les réseau nationaux et régionaux pour la
conservation des tortues marines et leur habitat en Afrique atlantique", le RASTOMA veut
étendre l’approche initiée en Afrique centrale et au Cameroun à l’Afrique de l’Ouest en
partenariat avec WASTCON pour augmenter l’efficacité des acteurs de la conservation des
tortues marines et de leurs habitats naturels marins côtiers. Créer les conditions de
coordination, de concertation et de priorisation. Atteindre un niveau technique homogène
pour faciliter une intervention collégiale efficace des acteurs au niveau national et/ou
Transnational au Benin et au Togo, au niveau régional et international. Se projet se divise en
2 composantes :
Composante 1 : Etablir un partenariat formel entre les réseaux RASTOMA et WATSCON
pour faciliter le renforcement des capacités, maximiser les impacts et éviter les duplications
des efforts de recherche et conservation des tortues marines et de leurs habitats en Afrique
Centrale et de l’Ouest.
Composante 2 : Consolider le réseau national Cameroun et faciliter l’émergence d’un réseau
transnational regroupant les acteurs de la conservation des tortues marines et de leurs
habitats au Benin et au Togo (en raison de la proximité géographique, du nombre d’acteurs
et de la taille des pays).
Plus d’infos sur le projet ici Project page